Les DS3 R3 et C2-R2 MAX concluent en beauté

202 équipages au départ, un tracé sélectif entre mer et montagne et de nombreux spectateurs aux abords des douze secteurs chronométrés au programme… Décidément, le Rallye du Var reste le rendez-vous incontournable de la saison.

Alors que le titre de Champion de France des Rallyes se jouait sur la 57ème édition, le Citroën Racing Trophy s’était mis à l’heure européenne en invitant les protagonistes de la formule venus des quatre coins de l’Europe. Une opération réussie qui se solde par une double victoire. La DS3 R3 de l’équipage Mathieu Arzeno / Renaud Jamoul l’emporte en groupe R tandis que Sébastien Condroyer et sa copilote Céline Cavallaro créent la surprise et raflent la catégorie R2 à bord de la C2-R2 MAX.

Malgré un soleil de plomb qui s’installait pour toute la semaine, les concurrents rencontraient des  conditions de route difficiles. Le parcours, quasiment identique à celui des années précédentes, oscillait entre routes étroites, sinueuses et portions rapides et bosselées. Le revêtement, humide et souvent sale, donnait du fil à retordre aux équipages engagés qui souffraient des divers changements d’adhérence.

Pour les 35 Citroën engagées, la course allait être disputée. Mathieu Arzeno menait la meute des rouges de bout en bout. Il terminait le rallye en tête du groupe R suivi par Cédric Robert alors que Marc Amourette accrochait la quatrième place de la catégorie. Outre frontières, le tchèque Jan Cerny, le hongrois Robert Butor et l’italien Giuseppe Botta intégrait le Top 10 du groupe à bord de la DS3 R3. En C2-R2 MAX, Sébastien Condroyer secondé par Céline Cavallaro venaient chambouler les pronostics en remportant la partie en catégorie R2. Le varois, qui venait de disputer sa « trentième spéciale chronométrée » participait à la dernière manche du Championnat de France des Rallyes pour la première fois à bord de la C2-R2 MAX. Dans son sillage et à moins de huit secondes, l’équipage Ludovic Bogey / Geoffrey Combe ne déméritait pas et décrochait la deuxième place après avoir livré sa plus belle bataille contre son principal adversaire. A quelques encablures, les hongrois Zoltan Bessenyey et Menyhert Krozser terminaient respectivement troisième et quatrième de la classe tandis que le polonais Tomasz Gryc clôturait le Top 5.

« Les résultats du week-end sont très satisfaisants » se félicitait Frédéric Bertrand, responsable Compétition Clients Citroën Racing. « Nous concluons cette saison fructueuse de la plus belle des manières puisque nos DS3 R3 et C2-R2 MAX, chaussées de pneumatiques Pirelli, s’imposent face à un plateau très fourni et une forte concurrence. Cela prouve que nos Citroën ont été fiables et performantes face au tracé varois réputé pour être l’un des plus redoutables du calendrier. Nous pouvons dès à présent nous tourner vers l’avenir. Nous dévoileront bientôt notre programme 2012 avec quelques nouveautés et de belles récompenses à la clé. »

Matthieu Arzeno / Renaud Jamoul (DS3 R3) : Nous sommes heureux de clôturer cette saison sur une note positive qui nous permet de comptabiliser trois victoires à bord de la DS3 R3 sur le Championnat de France des Rallyes asphalte. Malgré un petit problème mécanique à mi-course, le week-end s’est plutôt bien déroulé et nous avons su gérer notre avance jusqu’au bout.

Cédric Robert / Matthieu Duval (DS3 R3) : Le bilan est plus que positif. Sur nos huit participations, nous ne déplorons aucun abandon et les bons résultats ont souvent été au rendez-vous. Pour nous, c’est la preuve que la DS3 R3 a été fiable et performante mais aussi que nous avons pris beaucoup de plaisir à son bord tout au long de la saison.

Sébastien Condroyer / Céline Cavallaro (C2-R2 MAX) : Pour nous, cette victoire est avant tout une grande surprise ! Nous ne pensions pas obtenir ce résultat pour notre première course à bord de la C2- R2 MAX. Je me suis tout de suite senti à l’aise avec la voiture et les sensations étaient au rendez-vous. Nous nous sommes régalé du début à la fin et j’espère que nous aurons l’occasion de réitérer cette expérience le plus rapidement possible.

Ludovic Bogey / Geoffrey Combe (C2-R2 MAX) : La bagarre pour la victoire a été intense jusqu’au bout ! C’est Sébastien Condroyer qui l’emporte et je tiens à le féliciter. Nous sommes tout de même très satisfaits de cette deuxième position. La voiture a été au top et nous n’avons pas cherché à faire des réglages supplémentaires car ceux que nous avions nous convenait parfaitement. En somme, nous réalisons une belle opération.

Mots-clés: , , , , ,