Citroën DS3 RRC : la famille s’agrandit !

Poursuivant le développement de sa gamme de voitures de rallye, Citroën Racing présente la DS3 RRC. Étroitement dérivée de la DS3 WRC, double Championne du Monde des Rallyes*, cette version conçue pour les pilotes privés pourra être alignée dans le cadre de nombreuses compétitions (WRC-2, ERC, MERC, etc.).

Entrée en vigueur au début de l’année 2011, la nouvelle réglementation FIA World Rally Cars permet aux constructeurs de proposer une variante Regional Rally Cars (RRC) de leurs modèles. Remplaçant progressivement les voitures de catégorie Super 2000, ces produits sont destinés à être engagés dans les échelons inférieurs au WRC : WRC-2 (ex S-WRC), Championnat d’Europe (ERC), Championnat du Moyen-Orient (MERC), certains championnats nationaux…

Championne du Monde des Rallyes en 2011 et 2012, la Citroën DS3 WRC est désormais déclinée en version RRC. Visuellement, les deux modèles sont différents puisque la réglementation impose un package aérodynamique plus restreint sur la RRC. Les ouvertures du bouclier avant sont plus petites et l’aileron arrière répond aux normes S2000.

Sous le capot, le 1.6 turbo à injection directe reçoit des modifications légères, avec un volant moteur spécifique et une bride de suralimentation de 30 mm (contre 33 mm pour la WRC). La puissance maxi passe ainsi à 275 ch. L’autre changement notable concerne les freins sur la configuration asphalte : le diamètre des disques est réduit de 355 à 350 mm et le système de refroidissement par eau est supprimé.

Au-delà de ces évolutions, la Citroën DS3 RRC conserve tous les points forts de son aînée : coque renforcée par un arceau multipoints présentant un haut niveau de sécurité et de rigidité, suspensions McPherson et amortisseurs réglables Citroën Racing, boîte de vitesses séquentielle à six rapports…

Développée au cours de l’été lors de séances d’essais sur terre et asphalte, la Citroën DS3 RRC est désormais disponible à la location auprès de Citroën Racing Technologies. Ses coûts d’exploitation restreints et sa polyvalence permettent d’offrir un échelon intermédiaire entre la DS3 R3 et la DS3 WRC.

Disputant cette saison le Championnat de Belgique au volant d’une Citroën C4 WRC, Pieter Tsjoen et Eddy Chevaillier auront l’honneur de faire débuter la DS3 RRC en compétition. Engagé ce week-end au Rallye International du Valais (Suisse), l’équipage affrontera un plateau riche d’une quinzaine de Super 2000. Avec un format proche de celui duWRC, le ‘RIV’ se déroule sur trois étapes totalisant 293 km de spéciales typiquement montagnardes.

* Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA