Coup double pour Vigion

Disputée dans le cadre du Rallye Terre de l’Auxerrois, la deuxième manche du Citroën Racing Trophy a souri à Jean-Sébastien Vigion. Passant à travers les pièges d’un parcours boueux, le Limousin s’impose et prend ainsi la tête du classement général. Quentin Gilbert et Damien Daumas complètent le podium de cette épreuve.

Après le coup d’envoi de la saison donné sur l’asphalte du Touquet, le Citroën Racing Trophy changeait de surface avec le Rallye Terre de l’Auxerrois. Dix-huit Citroën DS3 R3 se présentaient au départ de l’épreuve bourguignonne. Leader du classement général, Mathieu Arzeno savait qu’il aurait fort à faire face à des adversaires du calibre de Quentin Gilbert (2e Citroën Racing Trophy ‘Terre’ 2011), Jean-Sébastien Vigion (formé à l’école de la Coupe Saxo Rallycross) ou Thomas Privé (Champion de France des Rallyes Terre 2008).

Nouveau venu au sein de la formule de promotion de Citroën Racing, Thomas était d’ailleurs le plus rapide à se mettre en action. Il signait le meilleur temps de l’ES1, disputée sous des trombes d’eau achevant de transformer le parcours en bourbier. Piqué au vif après avoir fait deux petites fautes lors de cette spéciale, Quentin Gilbert signait les deux scratches suivants. Mais au cumul de la première boucle, Jean-Sébastien Vigion pointait en tête, 3/10e devant Gilbert  et 16’’ devant Privé.

L’ES3 avait été marquée par la sortie de route de Mathieu Arzeno. Déjà pointé à 1’46’’ du leader, le Provençal restait posé plus de cinq minutes dans un fossé. Le vainqueur du Touquet voyait s’envoler ses espoirs de bons résultats. Parmi les autres victimes du parcours bourguignon, Paul-Antoine Santoni perdait quinze minutes dans une mésaventure similaire.

La direction de course estimant qu’un second passage dans les spéciales serait « dangereux pour les équipages », la première étape s’achevait à l’issue de l’ES3.

Le lendemain matin, le soleil se frayait un chemin à travers les nuages et les concurrents découvraient un parcours nettement moins piégeux. La spéciale de Venoy était toutefois raccourcie de 19 à 8 km, une section étant infranchissable par certaines voitures. Quentin Giordano était d’ailleurs contraint à l’abandon lors des reconnaissances après avoir cassé son embrayage dans cette portion.

La course se jouait lors de l’assistance précédant le premier passage dans les spéciales : Quentin Gilbert pointait avec trois minutes de retard après que ses mécaniciens aient rencontré des difficultés à remonter un amortisseur. Pour Jean-Sébastien Vigion, il s’agissait d’une véritable bouffée d’oxygène qui allait lui permettre de gérer son avance. Thomas Privé héritait quant à lui de la deuxième position.

Le vent asséchant rapidement les spéciales, les pilotes mal placés au classement général bénéficiaient d’un meilleur grip : Mathieu Arzeno signait le 2e temps absolu dans l’ES7, puis le scratch dans l’ES8 ! Décidé à ne pas se contenter de la troisième place, Quentin Gilbert attaquait pour revenir sur Thomas Privé. Sa tâche était facilitée par l’abandon du Francilien, trahi par sa boîte de vitesses. Damien Daumas héritait ainsi de la troisième marche du podium.

Jean-Sébastien Vigion conservait la tête jusqu’à l’arrivée et il remportait cette manche avec 14’’ d’avance sur Quentin Gilbert. Derrière Damien Daumas, cinq pilotes de moins de 25 ans effectuent un tir groupé de la 4e à la 8e place : Vincent Dubert, Mathieu Maurage, Stéphane Consani, Andrea Crugnola et Kevin Demaerschalk ont démontré leur maturité sur un rallye extrêmement délicat. Séparés d’une petite seconde, Bertrand Latour et Cédric Cherain complètent le top 10 de la deuxième manche de la saison.

Jean-Sébastien Vigion : « C’est énorme, je n’avais même pas osé rêver de cette victoire. Même si j’ai débuté sur la terre, je n’avais plus vraiment roulé sur cette surface depuis 2005. Je pense que mon expérience a payé, il fallait vraiment faire une course régulière en évitant tous les pièges. Ce résultat nous propulse en tête du championnat, c’est fantastique et j’arriverai au Limousin avec l’intention de franchir un cap supplémentaire sur l’asphalte. »

Quentin Gilbert : « Je suis forcément un peu déçu, car je termine deuxième en ayant été le plus rapide sur les spéciales. Je suis solidaire de l’équipe, nous gagnons et nous perdons ensemble, ce sont des choses qui arrivent et je dois me satisfaire de ce résultat. Nous marquons des points qui nous replacent au classement général, il faudra confirmer au Limousin. »

Damien Daumas : « Ca me fait plaisir de terminer ce rallye sur le podium. Ce n’était pas facile, surtout lors de la première journée. Je n’ai pas fait de grosse erreur et c’est ce qui me permet de terminer à cette position. Je ne sais pas si je serai au volant sur les prochains rallyes, si ma voiture est louée je reprendrai ma casquette de préparateur ! »

La prochaine manche du Citroën Racing Trophy se déroulera sur les terres de… Jean-Sébastien Vigion, lors du Rallye du Limousin (18-19 mai).

CLASSEMENT CITROËN RACING TROPHY – RALLYE TERRE DE L’AUXERROIS (2/6)*
1. Vigion / Yvernault 1h04’52’’0
2. Gilbert / Vanneste +14’’0
3. Daumas / Jaussaud +30’’0
4. Dubert / Sarreaud +53’’0
5. Maurage / Levratti +1’23’’0
6. Consani / Vilmot +1’35’’0
7. Crugnola / Ferrara +3’07’’0
8. Demaerschalk / Duyacquier +3’16’’0
9. Latour / Collongueau +3’52’’0
10. Cherain / Brissart +3’53’’0
11. Auquier / Borguet +7’53’’0
12. Arzeno / Jamoul +8’01’’0
13. Chapus / Grimal +9’04’’0
14. Dubois / Poidevin +12’55’’0

ABANDONS
Jacquot / Nouvion (mécanique ES3)
Santoni / Joram (raisons personnelles)
Giordano / Michon (embrayage reconnaissances étape 2)
Privé / Rebut (boîte de vitesses après ES7)

CLASSEMENT GÉNÉRAL CITROËN RACING TROPHY
1. Jean-Sébastien Vigion 52 pts
2. Mathieu Arzeno 31 pts
3. Mathieu Maurage 27 pts
4. Quentin Gilbert 24 pts
5. Vincent Dubert 20 pts
6. Damien Daumas 17 pts
7. Cédric Cherain 13 pts
8. Bertrand Latour 12 pts
9. Stéphane Consani 8 pts
10. Mélissa Debackere 6 pts
10. Andrea Crugnola 6 pts
12. Romuald Lezeau 4 pts
12. Kevin Demaerschalk 4 pts

* Sous réserve des vérifications techniques en cours.

 

Mots-clés: , , ,