Victoire pour Arzeno, titre pour Gilbert !

Marquée par de nombreux rebondissements, la sixième manche du Citroën Racing Trophy a livré son verdict en consacrant Quentin Gilbert. Leader avant la dernière spéciale de ce Rallye du Var, le Vosgien a assuré, quitte à se faire souffler la victoire par Mathieu Arzeno.

A 23 ans, Gilbert remporte une participation au prochain Rallye Monte-Carlo sur une DS3 R3. Il sera également retenu comme pilote d’essais compétition-clients de Citroën Racing.

Quatre concurrents s’affrontaient pour le titre lors de cette manche finale de la saison : Jean-Sébastien Vigion, Quentin Gilbert, Stéphane Consani et Mathieu Arzeno. Vendredi, quatre spéciales étaient au programme de la première journée.

Arbitre désigné du match, Sébastien Chardonnet était le premier leader du Citroën Racing Trophy. Pointé à quelques secondes, Stéphane Consani se montrait très incisif. Auteur de trois scratches, il bouclait l’étape en tête, avec 2’’5 d’avance sur Chardonnet. Relégué à 25’’, Quentin Gilbert avait débuté le rallye prudemment. Quelques secondes derrière, Mathieu Arzeno ne cachait pas sa frustration de ne pas parvenir à s’immiscer parmi les plus rapides. Sixième, Jean-Sébastien Vigion conservait également toutes ses chances.

Samedi, la journée commençait mal pour Chardonnet, éliminé de la course pour la victoire après une crevaison. Dans la deuxième spéciale (ES6), Jean-Sébastien Vigion était contraint à l’abandon (boîte de vitesses) tandis que Stéphane Consani faisait le break face à Quentin Gilbert.

Alignant les meilleurs temps, le Provençal creusait un écart de plus d’une minute… avant de sortir de la route dans le fameux chrono de Vidauban (ES9). Gilbert héritait du commandement, 36’’ devant Mathieu Arzeno. À bonne distance, Keith Cronin et Mathieu Maurage étaient en pleine bagarre pour la victoire.

Dimanche, trois spéciales restaient à parcourir avant de franchir le podium d’arrivée. Dans l’ES10 (La Garde Freinet), Gilbert manquait de se faire piéger par les conditions extrêmement glissantes. Au volant d’une DS3 R3 débarrassée de ses problèmes de coupure moteur, Arzeno se montrait le plus rapide : il réduisait l’écart avec le leader à 12’’ !

L’ES11 (Collobrières 2) était marquée par la sortie de route de Robert Kubica. Dominant le rallye avec sa Citroën C4 WRC, le Polonais avait creusé une avance de plus de cinq minutes. L’équipage était sauf, mais la voiture brûlait totalement après l’accident. La spéciale était annulée et il ne restait plus que le dernier passage dans Vidauban pour départager les protagonistes du Citroën Racing Trophy.

Focalisé sur le titre, Quentin Gilbert ne résistait pas à Mathieu Arzeno, qui arrachait sa troisième victoire de la saison. Mathieu Maurage terminait sur le podium, une vingtaine de secondes devant le Belge Kevin Demaerschalk qui obtenait son meilleur résultat de l’année.

 

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « En lançant le Citroën Racing Trophy en tant que formule de promotion, nous avions l’ambition de favoriser l’éclosion de jeunes talents et de découvrir un nouveau Sébastien Loeb. Je suis tout d’abord satisfait que deux juniors aient réussi à jouer le titre face à des pilotes de référence tels que Jean-Sébastien Vigion et Mathieu Arzeno. Stéphane Consani est parti à la faute après un beau début de course, mais Quentin Gilbert a su faire une course intelligente pour remporter la mise. Nous allons maintenant préparer avec lui sa participation au Monte-Carlo. Il fera équipe avec Andrea Crugnola, vainqueur du Citroën Racing Trophy italien. Même si l’expérience ne s’est pas terminée comme nous l’avions imaginé, nous sommes heureux d’avoir pu accompagner Robert Kubica dans son retour au rallye. C’est un personnage attachant et nous espérons avoir d’autres occasions de le voir au volant d’une Citroën. »

Quentin Gilbert : « Je suis heureux, tout simplement ! Ma saison a été un peu en dents de scie, mais elle se termine bien grâce à une équipe formidable. Merci aussi à ma copilote Isabelle Galmiche, qui m’a apporté beaucoup de sérénité ce week-end. Il y a énormément de gens à remercier, tous ceux qui croient en moi et qui ont œuvré pour qu’on en soit là aujourd’hui. Ce rallye était éprouvant et il ne fallait pas se tromper d’objectif. C’est à peine croyable de me dire que je serai dans moins de deux mois au départ du Rallye Monte-Carlo. »

Mathieu Arzeno : « Il y a vraiment eu quelques moments où j’ai pensé arrêter. Mais l’équipe a travaillé pour résoudre nos problèmes et j’ai pu attaquer le dernier jour. Je suis content de remporter ma troisième victoire sur asphalte. Nous n’avons pas réussi à remporter le titre car nous n’étions pas suffisamment préparés pour la terre. Mais j’ai pris de l’expérience et je ne regrette rien. Bravo à Quentin pour son titre, il a fait une belle saison. »

Mathieu Maurage : « Après une série difficile c’est génial de terminer la saison sur le podium ! En début de rallye je n’étais pas en confiance et j’étais assez loin. Je suis monté en puissance au fur et à mesure et ma plus grande satisfaction vient du fait que je n’ai commis aucune erreur malgré les conditions extrêmement difficiles. »

Classement Citroën Racing Trophy – Rallye du Var (6/6)*

1. Arzeno / Jamoul                       2h46’29’’2
2. Gilbert / Galmiche                    +22’’9
3. Maurage / Levratti                    +2’28’’8
4. Demaerschalk / Miclotte            +2’50’’2
5. Chardonnet / de la Haye           +3’40’’6
6. Latour / Collongeon                 +5’55’’1
7. Cronin / McNulty                     +5’57’’5
8. Condroyer / Cavallaro               +15’57’’1
9. Dubois / Ponchant                    +23’31’’3

* sous réserve des vérifications techniques en cours

Abandons

Riedemann / Wenzel                    mécanique ES3
Vigion / Yvernault                        mécanique après ES6
Consani / Vilmot                          sortie de route ES9

Classement général Citroën Racing Trophy

1. Quentin Gilbert                                     125,5 points
2. Mathieu Arzeno                                    114,5 points
3. Jean-Sébastien Vigion                            103 points
4. Stéphane Consani                                 63 points
5. Vincent Dubert                                      63 points
6. Mathieu Maurage                                 52,5 points
7. Thomas Privé                                        39 points
8. Sébastien Chardonnet                           38 points
9. Bertrand Latour                                     27,5 points
10. Kevin Demaerschalk                            27,5 points

Mots-clés: , , , ,