Thierry Neuville aligne les scratches

Engagés sous la bannière du Qatar World Rally Team sur le Rallye de Nouvelle-Zélande, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul terminent l’épreuve en cinquième position. Auteurs d’un sans faute, les Belges sont montés régulièrement en puissance avant d’aligner trois scratches en fin de course.

Réalisant un de leurs rêves d’enfants, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul découvraient avec gourmandise les spéciales néo-zélandaises lors des reconnaissances. Cinquièmes de la spéciale qualificative, ils faisaient face à un choix cornélien au moment de définir leur ordre de départ pour la première étape. Pariant sur des conditions météo plutôt clémentes, ils s’élançaient en douzième place, juste avant Jari-Matti Latvala.

Après une bonne entame de rallye, Thierry était régulièrement ralenti par le concurrent parti devant lui : « Je n’ai pas d’animosité, car il faisait ce qu’il pouvait pour me laisser passer, mais la route n’était parfois pas assez large pour cela. J’ai ainsi perdu plusieurs dizaines de secondes et ma sixième position au soir de cette première étape ne reflétait pas notre niveau de performance. Quand les conditions étaient réunies, nous arrivions à signer des temps dans le groupe de tête. »

La journée du samedi permettait au pilote de Saint-Vith de poursuivre sa montée en puissance. Notamment auteur d’un deuxième temps dans l’ES10, Thierry se montrait plus rapide que tous ses adversaires directs au cumul des spéciales du jour. « Ce n’était pourtant pas évident, il fallait jongler entre les pneus durs et les tendres en fonction de l’évolution des conditions météo. Nous avons beaucoup travaillé, non seulement sur mes notes, mais aussi sur les réglages de la DS3 WRC. Nous nous sommes rapprochés de la cinquième place, j’aurai pour objectif d’aller la chercher lors de la dernière étape. »

Nettement plus courte que les deux premières, la dernière étape était celle de la confirmation pour Thierry. Grâce à la gestion avisée de ses dix pneus Michelin Latitude Cross tendres, le pilote du Qatar World Rally Team partait bien armé dans sa conquête d’une place dans le top 5. Très à l’aise, il débutait la journée par deux temps scratches. Revenu à 16’’ d’Ott Tänak à mi-journée, il promettait de maintenir la pression ! Effectivement, Thierry signait un nouveau scratch dans l’ES20, également marquée par la sortie de route de son rival.

« Je suis désolé pour Ott, mais c’est la course et je suis content de rentrer dans le top 5 de ce rallye. Sans le temps perdu le premier jour, nous aurions pu terminer quatrièmes », concluait le Belge. « Je suis heureux d’avoir été au bout de ce rallye sans commettre de grosse erreur. Ces trois jours de roulage m’ont été extrêmement profitables et je remercie une nouvelle fois Nasser Al-Attiyah de m’avoir offert cette opportunité ! Je me suis vraiment régalé sur ces spéciales magnifiques et j’ai hâte de revenir. »

 

Mots-clés: ,