Trois questions à… Xavier Mestelan-Pinon

Les DS3 WRC du Citroën Total World Rally Team ont bénéficié de nouveaux amortisseurs en Finlande. Évolution ou révolution ?

« A notre échelle, il s’agit d’une petite révolution ! Nous avons effectivement introduit plusieurs améliorations sur la voiture en Finlande : triangles de suspension arrière, amortisseurs, logiciel embarqué optimisant les stratégies de fonctionnement moteur… En ce qui concerne les amortisseurs, c’est un changement notable. Après plus d’un an d’études et de tests, nous avons utilisé un modèle dont la particularité visible est la bonbonne d’huile, placée près de la fixation inférieure. Il s’agit d’une grande fierté pour toute l’équipe, car nos suspensions sont conçues et fabriquées au sein de notre usine de Versailles-Satory. »

En quoi cette nouveauté a-t-elle été déterminante ?

« Lorsqu’on travaille sur les suspensions, l’objectif est de maintenir la roue en contact avec le sol. C’est évidemment un but impossible à atteindre, mais il faut toujours chercher à s’approcher de la perfection. Depuis nos débuts avec la Xsara, nous faisions des itérations autour d’un même concept d’amortisseur. Mais au fil du développement, nous nous sentions bridés dans certains domaines. La conception de cette nouvelle pièce nous a permis de nous libérer. Ce n’est pourtant que le week-end précédant le départ que nous avons validé cette évolution. Les pilotes, toujours demandeurs de nouveautés, ont confirmé à l’issue des essais qu’il s’agissait d’un vrai plus. Nous avons ensuite mené une petite course contre la montre pour que tout soit prêt pour le rallye, à tel point que nous n’avions pas de pièces de rechange. Ce doublé est la plus belle des récompenses, mais je retiendrai le compliment de Jarmo Lehtinen. Il nous a dit qu’il n’avait pas ressenti l’appréhension habituelle sur ce terrain qu’il connaît pourtant très bien. Pour la première fois de sa carrière, il n’a pris que du plaisir dans la spéciale d’Ouninpohja ! Vu la vitesse à laquelle ils ont roulé, je crois pouvoir dire que nous avons bien travaillé ! »

Quel est l’apport de Mikko Hirvonen au côté de Sébastien Loeb dans le développement de la DS3 WRC ?

« Nos deux pilotes sont très complémentaires et ils ont souvent le même retour technique. Si Seb laisse de côté un élément sur lequel il ne pense pas que nous puissions réellement progresser, Mikko pourra le travailler avec son expérience et sa sensibilité… à tel point que Seb finira par adopter et apprécier l’évolution, et vice-versa. Quand nous avons effectué notre séance d’essais avant la Finlande, Mikko savait exactement sur quels points travailler, comment la voiture devait se comporter sur telle bosse… A l’inverse, lors des essais Allemagne, il n’a pas eu besoin de changer le moindre réglage, tant le travail produit par Seb était déjà abouti. Pouvoir compter sur un tel duo de pilotes est un vrai régal pour notre équipe. »

Mots-clés: