Une manche déjà décisive

Théâtre habituel du dénouement du Championnat du Monde des Rallyes, le Wales Rally GB est cette année programmé au beau milieu du mois de septembre. La manche galloise pourrait tout de même être décisive dans l’attribution du titre ‘Constructeurs’, que le Citroën Total World Rally Team peut sécuriser en cas de bon résultat.

Vainqueurs des cinq derniers rounds, Sébastien Loeb et Daniel Elena chercheront à égaler leur propre record de six victoires consécutives. Parmi leurs adversaires, ils devront affronter en premier lieu leurs équipiers Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, particulièrement performants sur ce terrain.

Comme en 2004 et en 2005, le Rallye de Grande-Bretagne se déroulera donc à la fin de l’été. Loin du cliché ‘froid-pluie-boue’ généralement utilisé pour décrire cette épreuve, les conditions peuvent être fondamentalement différentes à ce moment de l’année. « Dans la mesure où nous avons même eu de la pluie au Rallye de l’Acropole, il faut se préparer à tous les types de situations », prévient Didier Clément, l’ingénieur responsable de l’exploitation des DS3 WRC du Citroën Total World Rally Team. « Les deux éditions disputées à pareille époque avaient été marquées par une météo plutôt douce, qui avait rendu les spéciales encore plus rapides que d’habitude. Le terrain sec était extrêmement abrasif pour les pneumatiques ». Pour ce rallye, les équipages pourront d’ailleurs panacher leurs choix de gommes entre les Michelin Latitude Cross durs et tendres, disponibles en quantités suffisantes pour pallier à tous les cas de figure.

Si la date change, le parcours demeure assez classique, à ceci près que la plaque tournante de l’épreuve est relocalisée à Cardiff. Comme l’an passé, la cérémonie de départ sera organisée le jeudi soir à Llandudno, à plus de 300 km du parc d’assistance. Les concurrents devront ensuite venir à bout de trois longues journées de compétition. La seule nouvelle spéciale sera Celtic Manor, tracée près des greens utilisés pour la Ryder Cup.

Auteurs de cinq doublés cette saison, le Citroën Total World Rally Team et ses équipages se présenteront au départ de cette dixième manche avec l’ambition d’ajouter une huitième couronne mondiale au palmarès de la marque. Pour cela, les duos Loeb / Elena et Hirvonen / Lehtinen devront scorer six points de plus que leurs rivaux. Les cas de figure potentiels sont nombreux, mais un résultat identique à celui du Rallye d’Allemagne – une victoire et une troisième place – permettrait par exemple d’atteindre cet objectif.

Sept fois vainqueurs en 2012, Sébastien Loeb et Daniel Elena courront également après un quatrième succès au Pays de Galles. « C’est un rallye que j’apprécie et nous gardons des souvenirs marquants des dernières éditions », confirme l’Alsacien, sacré à Cardiff en 2011 malgré son abandon involontairement causé par des spectateurs sur le parcours de liaison. « Cette année, ce serait bien de gagner pour offrir une huitième couronne à l’équipe. Cela nous mettrait également dans une position idéale pour remporter un neuvième titre lors du Rallye de France. Je n’en fais toutefois pas une obsession, j’aborderai ce rallye comme tous les autres. »

« Être en mesure de décrocher le titre Constructeurs à quatre rallyes de la fin démontre la qualité du travail effectué par l’équipe depuis le début de la saison », confirme Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Nous ne ferons pas preuve d’un excès d’optimisme pour autant, nous connaissons trop la valeur de nos adversaires sur ce terrain pour cela. Nous nous attendons à une course difficile, au cours de laquelle la gestion des pneumatiques en fonction de la météo pourrait jouer un rôle-clé. »

Mots-clés: , ,