Un bain de boue catalane pour les DS3 WRC

Tombée au cours de la nuit et tout au long de la matinée, la pluie a été l’invitée surprise de la première étape du Rallye d’Espagne. Malgré leurs ordres de départ défavorables dans ces circonstances, Mikko Hirvonen et Sébastien Loeb sont positionnés aux 3e et 4e rangs du classement général.

Déjouant des prévisions plutôt optimistes, la météo semait le trouble au moment du choix des pneumatiques. Les équipages Citroën retenaient les gommes Michelin Latitude Cross tendres, qui s’avéreront être la meilleure option pour les conditions rencontrées sur les trois spéciales.

S’élançant des 12e et 14e places, Mikko Hirvonen et Sébastien Loeb étaient confrontés à une trajectoire déjà creusée et maculée de boue. Deuxième et troisième de la courte première spéciale, Seb et Mikko subissaient la loi d’Ostberg et Tänak dans l’ES2. « La pluie a redoublé d’intensité au moment où nous roulions, il y avait énormément d’eau qui stagnait sur la route et il fallait être prudent », relatait Mikko, pointé à 17’’5 du leader.

Seb perdait quant à lui 25’’5 d’un coup dans l’ES2 : « Notre ordre de départ aurait été parfait par temps sec. Dans ces conditions, c’était impossible d’attaquer, sinon la sanction était immédiate. Heureusement les voitures arrêtées au bord de la route nous signalaient les plus gros pièges ! »

Cette deuxième spéciale était effectivement marquée par les abandons de Petter Solberg et Thierry Neuville. Le pilote du Citroën Junior World Rally Team s’arrêtait après avoir arraché une roue en touchant une pierre. Il sera certainement de retour demain dans le cadre du Rally2.

Signant les deux premiers temps de l’ES3, longue de 44 km, Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen réduisaient légèrement l’écart avec les leaders. Troisième, Mikko est à 13’’1 d’Østberg. Seb accuse quant à lui un retard de 19’’5 : « J’espère que nous aurons tous les mêmes conditions au deuxième passage. Si je perds autant de temps cet après-midi, je pense qu’il sera difficile de revenir sur la tête, même avec deux étapes asphalte au programme. »

Après une assistance de 30 minutes, les équipages disputeront une seconde fois les trois spéciales de la boucle. La journée s’achèvera par un court secteur tracé sur le front de mer de Salou.

Mots-clés: , ,