Citroën conserve l’avantage

Après avoir attaqué sans relâche lors de la troisième étape du Rallye de Suède, Sébastien Loeb termine l’épreuve en deuxième position, à 41’’8 du vainqueur. En marquant deux points au Championnat du Monde ‘Constructeurs’, Mikko Hirvonen permet au Citroën Total Abu Dhabi WRT de conserver la tête du classement général.

Après deux étapes au découpage classique, la dernière journée du Rallye de Suède était plus singulière. La matinée était rythmée par cinq spéciales enchaînées sans assistance et totalisant la bagatelle de 75 kilomètres. Après une courte halte dans la petite ville de Torsby, les équipages en terminaient avec la Power Stage, longue de 19,26 km.

Tout en considérant que l’écart qui le séparait de Sébastien Ogier n’était pas rattrapable à la régulière, Sébastien Loeb se montrait offensif dès les premières spéciales. Il n’embarquait d’ailleurs d’une seule roue de secours, contre deux pour la plupart des autres concurrents.

Dans Mitandersfors (ES17), une spéciale qui démarre en Suède pour s’achever en Norvège, il reprenait déjà 3’’3 au leader. Récidivant dans Finnskogen 1 et Kirkener 1 (ES18 et 19), Seb se rapprochait à 20’’7 de la tête : « J’attaque au maximum ! Mais dans un secteur comme Finnskogen, on ne peut pas vraiment faire la différence. En roulant ainsi, je maintiens la pression sur Seb [Ogier], mais il faut bien reconnaître qu’il fait une course parfaite. »

La bagarre s’achevait dans l’ES21, lorsque ‘Loebinen’ se faisait une grosse frayeur : « J’avais décidé d’attaquer un peu moins, mais c’est à ce moment que j’ai touché un mur de neige. J’ai alors franchement levé le pied… »

Seb avait sans doute pensé à Dani Sordo, piégé comme tant d’autres avant lui par les bas-côtés des chemins scandinaves. « J’étais plutôt content de mon début de journée », raconte l’Espagnol. « Nous avions encore bien progressé dans les réglages de la voiture et je me sentais à l’aise. J’avais repris la 8e place à Martin Prokop et tout allait bien. Mais dans l’ES20, j’ai touché un mur de neige… qui cachait une grosse pierre. Nous sommes sortis de la route assez sèchement et la voiture était trop endommagée pour que nous puissions continuer. »

De retour en Suède, le rallye s’arrêtait à Torsby pour une assistance déportée d’un quart d’heure. Chaussés de pneus Michelin X-Ice North neufs, les concurrents s’élançaient pour la toute dernière spéciale. Pendant que Seb assurait sa deuxième place, Mikko attaquait pour tenter d’arracher des points de bonus. Son quatrième chrono n’était pas suffisant pour cela…

« Nous savions que ce serait difficile, mais il fallait tout donner », concluait Mikko. « Notre course permet néanmoins à Citroën de marquer deux points supplémentaires au Championnat du Monde des Constructeurs. Il n’y a pas grand-chose de plus à dire sur ce rallye, je suis déjà concentré sur le Mexique. »

« Je pense avoir perdu le rallye jeudi matin, lors de la séance de qualifications », analysait Sébastien Loeb. « Nous avons alors décidé de modifier les réglages, mais nous sommes partis dans une mauvaise direction et l’écart s’est creusé tout au long de la première étape. Depuis, nous avons fait jeu égal avec Sébastien Ogier, mais c’était trop tard. Bravo à lui et à son équipe pour cette première victoire, ils ont réalisé un sans-faute ce week-end. »

« Je tiens moi aussi à saluer les vainqueurs de ce rallye, qui ont délivré une prestation parfaite. Cela nous donne une idée de l’intensité d’une saison qui ne fait que commencer. Nous avons montré un niveau de performance en phase avec nos objectifs, mais nous devrons maintenant réaliser des rallyes sans erreur pour aller chercher les victoires », concluait Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team conserve la tête du Championnat du Monde ‘Constructeurs’ et nous sommes prêts à défendre cette position. »

Mots-clés: , , ,